L’exploitation animale n’est pas mon patrimoine

Alors que l’indignation des citoyens mais aussi des communes est croissante face à l’utilisation des animaux dans les cirques, ces derniers ont demandé à la ministre de la Culture d’inscrire leur « art » au patrimoine culturel français, afin d’éviter que soient remis en cause la détention et le dressage des animaux.

Code Animal vous invite à demander à Madame la ministre de refuser d’inscrire l’exploitation des animaux dans les cirques au Patrimoine culturel immatériel.