Pour Jean-Luc Mélenchon l’élevage concentrationnaire est contraire à l’Humanisme

Pour Jean-Luc Mélenchon l’élevage concentrationnaire est contraire à l’Humanisme

C’est d’abord une habitude que prend la société de considérer qu’un animal, qu’un être sensible -parce qu’un animal est un être sensible- peut être traité comme une chose.
Et à la fin on finit par prendre l’habitude de traiter les êtres humains comme on traite les animaux, c’est à dire comme des purs objets à produire… Vous comprenez ? La révolte d’un humaniste, elle doit être globale.
extraits des propos de Jean-Luc Mélenchon (émission ONPC, France 2)

Passage concerné de l’émission ONPC, France 2 :

Cette sale mode, les fermes des mille vaches et compagnie, ce n’est pas seulement un problème pour l’agriculture, pour la fin des quotas laitiers,etc… C’est d’abord une habitude que prend la société de considérer qu’un animal, qu’un être sensible -parce qu’un animal est un être sensible- peut être traité comme une chose. Et vous allez en mettre 1000 un à côté de l’autre, les traire à mort… et quand c’est fini… hop, à l’équarrissage ! Et bien là, il y a quelque chose qui donne à voir une violence de notre société. On peut dire « Bon c’est des vaches on s’en fout, et puis les cochons on s’en fout, et les poulets on s’en fout, on s’en fout de tout ! » Et à la fin on finit par prendre l’habitude de traiter les êtres humains comme on traite les animaux, c’est à dire comme des purs objets à produire… Vous comprenez ? La révolte d’un humaniste, elle doit être globale.

→ je m’inscris à la
lettre d’information

pour ne rien rater de ce que
font les politiciens français
au sujet des animaux.
© Copyright 2018 Collectif Animalier du 06